Dans le but de prolonger les fonctions du greffon et la survie du patient, et d’améliorer la qualité de vie du patient, la FHU a établi une stratégie de recherche translationnelle qui focalise sur les thématiques suivantes :

A. Identification des mécanismes pré-transplantation et des marqueurs de perte de fonction du greffon

Identifier des facteurs/biomarqueurs de risque de pré-transplantation et les outils/stratégies pour les surmonter ou diminuer leur influence :

  • Influence des caractéristiques du donneur sur la qualité du greffon (sur l’induction d’une réaction immunologique chez le receveur ainsi que sur la reprise de fonction du greffon)
  • Conditionnement du donneur, du receveur et du greffon
  • Analyse mécanistique de l’impact de la préservation d’organes sur le devenir du greffon
  • Thérapies innovantes pour le receveur

Les infections sous traitement immunosuppresseurs en tant que marqueur du niveau immunosuppressif, facteurs de risque pour le greffon et le patient, et cibles de traitements personnalisés (y compris l’évaluation clinique de thérapies innovantes)

  • Les mécanismes d’ischémie-reperfusion durant le prélèvement, la conservation et l’implantation des greffons de rein, de foie et de cœur

 

B. Post-Transplantation : mécanismes et biomarqueurs de perte de fonction du greffon

Identifier les mécanismes post-transplantation et les marqueurs de lésions et de perte de fonction du greffon en abordant :

  • La réponse humorale contre le donneur : prédiction et prévention

Les déterminants et le diagnostic moléculaire précoce de la réponse immunitaire du receveur, et l’efficacité des biomolécules utilisées contre la réaction immunitaire humorale

  • Les infections sous immunosuppression

Les infections sous traitement immunosuppresseurs en tant que marqueur du niveau immunosuppressif, facteurs de risque pour le greffon et le patient, et cibles de traitements personnalisés (y compris l’évaluation clinique de thérapies innovantes)

  • D’autres facteurs non-immunologiques et biomarqueurs de lésions du greffon

Autres facteurs et biomarqueurs non-immunologiques de lésions du geffon incluant la toxicité médicamenteuse, la récurrence de la pathologie initiale, et la détection et le traitement précoces des complications

 

C. Post-transplantation : prévention et stratégies médicales personnalisées

Transférer les outils et les stratégies de post-transplantation pour améliorer/individualiser les soins du patient, avec tous les moyens disponibles, et mesurer l’impact de telles procédures en termes de qualité de la vie du patient et de rentabilité :

  • Constitution de cohortes et d’essais cliniques, et évolution des collections biologiques pour la transplantation
  • Modélisation de pathologies pour une meilleure prédiction de la transplantation en intégrant tous les facteurs de risque déjà connus et nouvellement découverts en transplantation
  • Personnalisation du traitement du receveur d’organe transplanté

Personnalisation des soins à long terme des patients transplantés : facteurs génétiques et épigénétiques et biomarqueurs, traitement, éducation sanitaire et qualité de vie et leur impact économique

  • Adhésion, éducation, et qualité de vie du patient
  • Impact économique du traitement personnalisé en transplantation d’organe

 

D. Innovations en transplantation d’organe

Favoriser l’application médicale des résultats scientifiques et cliniques et le transfert de technologique :

  • Vers la pharmacologie in silico : combler le fossé entre atomes et patients
  • Ac monoclonaux dirigés contre de nouvelles cibles ou utilisés comme vecteurs de médicaments prescrits en transplantation d’organe
  • Nouveaux antiviraux : recherche de nouvelles cibles, et évaluation préclinique et clinique
  • Transplantation d’autres organes (utérus)