La transplantation

La  FHU SUPORT est ancrée sur le socle déjà solide de 363 transplantations en 2014 (cœur, foie et rein) et de plus de 150 prélèvements multi-organes.

La Transplantation Cardiaque (TC) en 2014 est pratiquée à Limoges (6) et à Tours (18). Les patients du Poitou-Charentes sont confiés à Tours.

La Transplantation Hépatique (TH) s’effectue uniquement à Tours (99 en 2014 pour la région Centre et Poitou-Charentes). Les patients de Limoges sont confiés à Tours (3) et à Paris (13) en 2014.

La création du Centre de Transplantation Hépatique (CTH) à Tours a donné l’opportunité de répondre à un besoin épidémiologique dans l’inter région.

Le CTH de Tours a construit des partenariats avec le CHU de Poitiers pour la Région Poitou-Charentes (officialisé en 2011 sous la forme d’une Fédération Médicale Inter-Hospitalo-Universitaire (FMIHU), avec le CHU de Limoges (malades adressés au centre de Tours pour la transplantation hépatique),  avec le CHR d’Orléans et le CHU de Caen (convention de juillet 2013).

La Transplantation Rénale (TR) en 2014 est pratiquée dans les 3 centres à Limoges (56), à Poitiers (55 dont 4 donneurs vivants) et à Tours (114 dont 4 donneurs vivants et 4 pédiatriques).

Une forte collaboration existe en recherche clinique, partage d’expérience et échanges de pratiques entre les trois unités. Le site de Poitiers possède une des expériences de la machine de perfusion les plus importantes au niveau national avec, à ce jour, plus de 60 greffons prélevés et perfusés en machine.

Le service d’anatomo-pathologie du CHU de Poitiers est spécialisé dans la lecture des lames post-transplantation rénale et offre cette expertise aux trois centres.

La TR à Limoges est adossée à l’unité INSERM U 850 (pharmacologie), à Poitiers sur l’unité INSERM 1082 (ischémie-reperfusion), à Tours sur l’unité EA 4245 (immunologie).

 

Le Prélèvement Multi-Organes (PMO) en 2013 reste dans sa dynamique pour les 3 centres (Limoges : 30, Poitiers : 64, Tours : 38). Le DDAC (donneur décédé après arrêt circulatoire) a démarré à Tours depuis avril 2012. Des réseaux de prélèvement sont effectifs dans les trois régions.

Tous les services impliqués sont regroupés à Limoges au sein de la « fédération de prélèvements et greffes » et à Tours au sein de la fédération « Tours greffes ».

La post-Transplantation

Les principaux objectifs de la FHU en termes de soins sont :

  • faciliter l’accès aux soins grâce à la complémentarité des spécialités dans le 3 CHU :
  • optimiser et mettre en commun des ressources des différents services pour homogénéiser une prise en charge personnalisée adaptée aux risques individuels.
  • organiser des consultations multidisciplinaires :

Le suivi du patient transplanté

Homogénéisation des protocoles de suivi, des bilans post-transplantation (recherche de paramètres biologiques de dysfonction précoce du greffon), de la prise en charge des infections et des processus tumoraux, des facteurs de comorbidité (obésité-diabète)

Harmonisation des modalités de suivi thérapeutique et la personnalisation des traitements (techniques pharmacocinétiques et pharmacogénétiques – optimisation pour chaque patient)

Education thérapeutique, pour améliorer la capacité et la confiance du patient à se prendre en charge ainsi qu’une plus grande collaboration entre le patient et l’équipe de soins pour fixer les objectifs du traitement.

Développement de la télé-expertise et de la visioconférence entre les trois centres pour une meilleure gestion des complications et des difficultés diagnostique et de prise en charge thérapeutique post-transplantation

Optimisation de la prise en charge des greffons à critères élargis, des receveurs hyperimmunisés, des circonstances hémodynamiques lors de la transplantation, de la gestion adaptée des immunosuppresseurs voire de nouvelles molécules se traduira par une amélioration des suites à court et à long terme en réduisant la durée d’hospitalisation (moins de complications post greffe), le taux de retransplantation et en améliorant la qualité de vie des malades.